Sommaire

 

Vous entendez des bourdonnements ou des sifflements dans l’oreille sans qu'une cause extérieure en soit la raison ? Vous avez la tête qui tourne ? Ces deux symptômes sont typiquement ce que l’on ressent en cas d’acouphènes associés à des vertiges.

Existe-il un lien entre ces deux atteintes ? On vous en dit plus.

Acouphènes : des sons parasites fantômes

Les acouphènes sont des sons fantômes qu’une personne entend dans une oreille ou dans les deux, et qui ne répondent pas à une stimulation extérieure. Ils peuvent prendre la forme de sifflements, de pulsations, de cliquetis, de chuintements ou encore de bourdonnements.

Les facteurs liés à l’apparition d’acouphènes sont nombreux. Citons entre autres :

  • une exposition excessive au bruit ;
  • la perte d’audition liée au vieillissement ;
  • un traumatisme crânien ou une entorse du cou ;
  • des troubles altérant l’irrigation sanguine de l’oreille interne ;
  • une inflammation des nerfs de l’oreille interne ;
  • la maladie de Ménière.

Vertiges et tête qui tourne

Les vertiges sont une sensation illusoire de mouvement du corps dans l’espace ou de mouvement de l’environnement par rapport au corps. Ils peuvent être dus à :

  • une anomalie de régulation du système vestibulaire, partie de l’oreille interne intervenant dans l’équilibre et la posture ;
  • une atteinte du système vestibulaire ;
  • une atteinte neurologique ou cérébrale.

Les personnes qui ont des vertiges ressentent :

  • une impression de rotation, de mouvement ;
  • une sensation de faiblesse, notamment dans les jambes ;
  • une perte d’équilibre.

Vertiges et acouphènes : deux symptômes de la maladie de Ménière

La maladie de Ménière est une maladie chronique de l’oreille interne, décrite pour la première fois par Prosper Ménière en 1861.

Elle est liée à une accumulation excessive d’endolymphe (liquide baignant l’oreille interne) dans l’oreille interne. On parle alors d’hydrops endolymphatique.

Cet excès de liquide augmente la pression dans l’oreille interne, empêchant la bonne perception des sons et brouillant les signaux d’équilibre envoyés au cerveau.

La maladie de Ménière provoque :

  • des vertiges ;
  • des acouphènes ;
  • une perte progressive de l’audition, des mouvements rapides des yeux,
  • (parfois) des nausées, des vomissements ou encore des sueurs.

Les symptômes de maladie de Ménière surviennent de manière imprévisible, ce qui constitue un facteur d’anxiété évident pour les personnes souffrant de ce trouble.

Quand les périodes de crises cessent, certains symptômes peuvent persister : perte d’audition partielle ou totale, acouphènes, ou perte d’équilibre.

Il n'y a pas de traitement pour la maladie de Ménière mais les symptômes peuvent être soulagés avec des séances de rééducation vestibulaire et par des approches naturelles telles que le ginkgo biloba (qui améliore la microcirculation cérébrale), le macérat glycériné de sorbier (qui favorise la circulation de lymphe au niveau cérébral) ou l'acupuncture.

Pour aller plus loin

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire