Les bougies d'oreille sont-elles vraiment utiles ou est-ce une arnaque ?

Sommaire

Le nettoyage d'oreille est une opération délicate : vous pensez que vous risquez de vous percer les tympans avec des cotons tiges ? Vous n'êtes absolument pas convaincu par l'efficacité des sprays ? Vous ressentez l'appel de la nature, l'envie de renouer avec des méthodes plus franches ?

Les bougies d'oreille pourraient peut-être vous aider, en tout cas, selon leurs fabricants. Mais sont-elles vraiment efficaces ? Étudions le phénomène de plus près.

Bougies d’oreilles : kézako ?

Les bougies d’oreilles sont faites d'une toile naturelle non traitée et recouverte de cire d’abeille. Des huiles essentielles peuvent entrer dans leur composition. Une fois allumées, elles se placent dans le conduit auditif.

Leur combustion est censée :

  • éliminer les bouchons de cérumen : la fine vapeur chaude qui s’échappe de la bougie permet de ramollir le cérumen puis, par un phénomène de cheminée d’aspiration, le cérumen est amené à se coller aux bords de la bougie ;
  • réactiver la sécrétion du cérumen et son écoulement naturel pour prévenir les bouchons et avoir une bonne hygiène d’oreilles ;
  • détoxifier les voies aériennes en stimulant la circulation lymphatique et en soulageant les sinus maxillaires et la trompe d'Eustache ;
  • combattre le stress en stimulant les points énergétiques.

Mode d'emploi des bougies d'oreille

En plus des bougies, vous aurez besoin de quelqu'un d'autre (que l'on appellera partenaire de bougie) pour vous éviter de vous incendier l'oreille. Il vous faudra donc :

  • vous allonger sur le côté ;
  • demander à votre partenaire de bougie d’introduire le bas de la bougie dans l’oreille ;
  • allumer la bougie et la laisser se consumer en entier (environ 7 minutes), en évitant de vous brûler à la toute fin.

Chandelles auriculaires : des bénéfices douteux

Il n'existe absolument aucune preuve de l'efficacité de ces bougies :

  • Des rapports ont même démontré leur inefficacité et leur dangerosité.
  • En effet, les risques de brûlures sont élevés.
  • Mal utilisées, elles peuvent également conduire à une obstruction du conduit auditif, voire à une perforation de la membrane du tympan.

De plus, il n’est pas utile de nettoyer l’oreille (même avec des cotons tiges) :

  • l'oreille se nettoie toute seule ;
  • le cérumen ne correspond pas à de la saleté :
    • il sert à nettoyer le canal auditif et à le lubrifier
    • il est aussi antibactérien et antifongique ;
    • il joue donc un rôle important dans l'entretien du canal auditif.

Subsiste encore l’aspect « déstressant » : pourquoi pas ? Reste que garder un début d'incendie dans son oreille n'est sans doute pas la meilleure chose à faire pour vous déstresser.

Pour de vrais conseils bien-être et anti-stress... :

Ces pros peuvent vous aider